CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?
CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?

Après le plafond de verre... voici le mur de verre !


La démission silencieuse, le nouveau mur de verre

C'est le nouveau fonctionnement pour un nombre croissant de salariés : détachement dans l'exécution des tâches, indifférence à l'atteinte des objectifs, désengagement tranquille au quotidien... et ce, sans commettre aucune faute professionnelle, sans afficher aucune opposition active, juste faire le "minimum syndical" et passer sous les radars.

Le Quiet Quitting ou la "démission silencieuse" de salariés démotivés et démobilisés est un véritable défi pour la performance des entreprises.

Selon la dernière étude Gallup (Juin 2022) sur ce thème, seulement 6% des salariés reconnaissent être mobilisés dans leur entreprise.

Leur niveau de productivité est aussi faible que leur niveau d'engagement ou leur esprit d'initiative, mais il est très difficile de les détecter et encore plus de les mettre en défaut, puisqu'ils sont effectivement sans défauts fautifs.

Ils peuvent ainsi passer inaperçus pendant de longues périodes, sans constituer de véritable insuffisance professionnelle, mais nivellent le niveau de performance et le moral collectif vers le bas.

Le baromètre social sourit bêtement ...

Un véritable mur de verre se crée entre ces collaborateurs et le management : on les voit, ils sont présents, ils "font leurs heures" mais ils ne sont pas vraiment là. Dans les entretiens individuels, ils n'émettent aucune réserve et aucun souhait.

 

Dans les enquêtes de satisfaction et le baromètre social, ils mettent toujours une bonne note et des commentaires insignifiants.

On ne conteste plus, on ne critique plus, on persifle discrètement avec un petit sourire du "cause toujours ...".

C'est d'autant plus dramatique que la comédie continue.

Le management est rassuré par des notes positives alors qu'en fait, il ne s'agit que d'une stratégie pour vivre caché et donc heureux ...

 

Il est très difficile de communiquer réellement avec eux à travers le mur de verre, et donc d'essayer de les remobiliser dans l'entreprise, ou, au pire, de discuter avec eux d'un éventuel départ.

Quelles sont les conséquences ?

Le Quiet Quitting est aujourd'hui un des dangers majeurs pour les dirigeants et nécessite une grande vigilance pour éviter que ce phénomène insidieux ne contamine trop de salariés ! Mais s'il est nuisible à la performance du collectif, ce désengagement est aussi une perte de compétence, une perte de temps et une perte de valeur pour le salarié !

 

 Alors, qu'êtes-vous prêts à faire pour l'empêcher ❓

 Comment allez-vous remobiliser vos collaborateurs pour faire face aux challenges d'aujourd'hui et demain ❓

Si vous vous interrogez sur la stratégie des talents dans votre entreprise, n'hésitez pas à prendre un rendez-vous !


Articles similaires

Derniers articles

Au secours, j'ai un CBO dans mon entreprise !

La 1ère clé d’un onboarding réussi

Mon entreprise postule auprès des candidats

Pourquoi ne s’intéressent-t-ils pas à notre entreprise ?

79% de vos candidats potentiels sont des candidats en recherche passive

J'ai évité le piège Kakistocratique

5 raisons principales qui font que les dirigeants se préoccupent peu des problèmes de recrutement

La scorecard, une feuille de route pour votre recrutement

Découvrez les 4 axes d’amélioration de la stratégie des talents grâce à l'intelligence artificielle

Et si le recrutement, c’était moins de process et plus de feeling ?

Le « Talent Warm-up », vous connaissez ?

Evaluation annuelle : Corvée ou réel outil de management des talents ?

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.