CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?
CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?

Jeûne et perte de poids

Obésité / Surpoids

Le corps a besoin d'énergie pour fonctionner

Cette énergie dont le corps a besoin pour fonctionner est fournie par le glucose : c’est notre principal carburant principal, aussi important pour nos cellules que l’oxygène et l’eau.

Le glucose provient principalement de ce que nous mangeons. Il se trouve dans les aliments contenant des glucides (« sucres » rapides ou lents), c’est-à-dire :

  • les  « produits sucrés » habituels, sucreries, boissons sucrées
  • les fruits
  • le pain, les céréales, féculents, légumineuses, et légumes.

Quand on mange, le glucose fournit d’abord l’énergie immédiate consommée par le corps.

Mais l’on ne mange pas en continu : le corps va donc se charger de stocker du glucose en réserve pour les périodes où on ne sera pas en train de manger et il va s'en servir pour continuer à fonctionner.

Le corps stocke tout d’abord dans le foie en constituant une réserve de glycogène, puis, lorsque ce stock est plein, dans les graisses.

Et quand on jeûne ?

Quand on jeûne, c’est-à-dire à distance des repas, le corps est privé d’aliments, et donc de glucose : il doit donc se débrouiller tout seul pour trouver du glucose (de l’énergie) en continu dans plusieurs sources internes pour assurer la poursuite normale de son fonctionnement, c'est-à-dire respirer, faire battre notre cœur, faire circuler notre sang et surtout faire fonctionner l'organe le plus consommateur d'énergie : notre cerveau.

Le corps va donc déstocker « à la demande » pour maintenir le taux de sucre stable dans le sang à tout instant. Pour cela, le corps va faire au plus simple et aller chercher ce dont il a besoin d’abord là où il peut piocher facilement, puis là où c’est plus difficile d’accès. Dans l’ordre, il s’agit :

  • D’abord dans le foie où se trouve la « réserve de sécurité » de glucose ; de quoi tenir quelques heures : c’est un peu comme le frigidaire, très facile d’accès, où le corps va chercher facilement ce dont il a besoin.
  • Puis dans notre masse graisseuse : ici, c’est un peu comme le congélateur, moins facile d’accès, et où le corps va piocher ses ressources après avoir « vidé » le frigidaire. Le corps est parfaitement capable de transformer du gras en glucose. C'est précisément à ce moment - avec le déstockage des graisses - que se produit la perte de poids liée au jeûne.
  • Et enfin dans notre tissu musculaire ou dans des tissus inutiles. L’organisme déconstruit ces tissus pour retrouver de l’énergie. C’est ce qu’on appelle l’autolyse.

Le rôle central de l'insuline

On sait aujourd'hui qu'une des explications principales de l’obésité est hormonale : lorsqu’on mange souvent, et notamment des glucides, les taux d’insuline demeurent constamment élevés, ce qui provoque une résistance à l'insuline, ce qui entraîne en retour des taux d'insuline encore plus élevés, qui conduisent à l'obésité.


En revanche, lorsqu’on reste plusieurs heures sans manger, le taux d'insuline baisse, ce qui diminue ou prévient la résistance à l'insuline et contribue à la perte de poids à long terme.

La différence avec les régimes hypocaloriques

C'est là la différence majeure avec les régimes hypocaloriques, même pour des apports caloriques identiques : en mangeant peu mais souvent, on ne permet pas au niveau d'insuline de baisser significativement, puisqu'on remet du glucose dans la machine régulièrement.

En revanche, en jeûnant, même sur une courte période,  les niveaux d'insuline et la sensibilité à l'insuline sont nettement améliorés de manière automatique.

Le jeûne - et notamment le jeûne court - ne consiste donc pas à réduire les calories , même si en pratique l’apport calorique est souvent diminué. Il consiste à alterner les périodes où l’on mange à sa faim et les périodes où l’on est à jeun.

Et c'est par l'effet de la baisse de l'insuline que la perte de poids se réalise - et non par la baisse calorique.

Les Anglo-Saxons nomment ainsi ces périodes "fasting" (jeûne) et "feasting" (manger en fête, c'est-à-dire à sa faim, sans privation). En alternant les prises alimentaires et le jeûne on maintient des niveaux d'insuline bas et on réduit la résistance à l'insuline. 


Un autre élément, au niveau hormonal, est que les chercheurs de l’ Intermountain Medical Center (Murray) Utah ont démontré que le jeûne provoquerait une élévation importante du niveau d’hormone de croissance (GH) sécrétée par notre corps.
Cette GH est une hormone dite : “brûleuse de graisse”, car elle permet de protéger la masse musculaire et de réguler le glucose sanguin ainsi que diverses autres hormones.

En synthèse

Le corps ne peut accepter que deux états :

  • soit il est nourri (insuline élevée, énergie stockée),
  • soit il est à jeun (insuline basse, énergie déstockée).

Il ne peut pas être les deux en même temps !


Jusqu'aux années 80, les deux états - nourri et à jeun – s’équilibraient.

Mais désormais nous passons 80% de notre temps dans l'état nourri, ce qui revient à ordonner à notre corps de stocker l'énergie sous forme de graisse beaucoup trop souvent. Il ne faut pas s’étonner que nous ayons une épidémie d'obésité.

Quand on jeûne, ne serait-ce que quelques heures, on envoie au corps le message inverse, qui est d’utiliser une partie de l’énergie que nous avons stockée sous forme de graisse = déstocker = mincir.

Les cures de jeûne court vous seront donc très utiles si vous voulez accélérer votre perte de graisse et votre perte de poids.

Et si la solution était un programme ?

Le programme Mon Hypno-Jeûne Minceur, basé sur la Physio-Emotion, vous permet d'être accompagnée dans la pratique du Jeûne court pour perdre du poids.

Et ce, en association avec l'Hypnose afin de faire de vos émotions les alliées puissantes de votre amincissement (et non plus leurs ennemies).

La vidéo de la Physio-Emotion

Hqdefault

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.