CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?
CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?

Jeûne intermittent : quelle durée ?

Obésité / Surpoids

Concrètement, comment commencer ?

Vous avez décidé de vous lancer dans le jeûne court, que ce soit pour perdre du poids, retrouver votre niveau d'énergie, vous sentir plus légère aux points de vue physiologique et émotionnel, vous nettoyer ou vous régénérer ?

Très bien, mais concrètement, comment commencer cette aventure ?

Un premier conseil très simple : si vous n'avez jamais jeûné de votre vie, ne vous lancez pas toute seule dans un jeûne de plus de 16 heures du jour au lendemain.

Le jeûne est tout sauf une méthode miracle, tout sauf une sorte de bouton magique on/off sur lequel il suffit d'appuyer pour que tout change du jour au lendemain.

Le jeûne, et y compris le jeûne court, est un mode de vie, une habitude que l'on prend progressivement, et idéalement en se faisant accompagner.

C'est pourquoi je recommande toujours de suivre un certain nombre d'étapes et, si vous êtes déjà relativement prête, de démarrer avec la formule la plus "light", c'est-à-dire le fameux 16/8 : 16 heures de jeûne et 8 heures d'alimentation sur une journée de 24 heures.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que cette méthode vous permet de ne sauter qu'un seul repas parmi les trois principaux, et donc par définition de maintenir deux repas dans votre journée.

Mais d'abord, je vais commencer par le commencement : le nombre de repas quotidien. C'est bien de là que nous partons, n'est-ce-pas ?

1ère étape : stabiliser 3 repas quotidiens

Donc, réfléchissons un peu.... Pour votre corps, l'expérience du jeûne va probablement être une rupture de rythme, et pour votre mental un challenge.

Peut-être que jusqu'à présent vous mangiez 3 fois par jour, mais peut-être qu'en fait vous mangiez 4, 5... voire même 6 fois par jour, en comptant toutes les petites prises alimentaires. Essayez de compter concrètement combien de fois par jour vous mangiez : ce sera un excellent exercice pour visualiser votre point de départ, et donc le chemin que vous allez entamer.

Imaginons que vous mangiez 4 ou 5 fois par jour (c'est-à-dire avec une collation en matinée et disons un goûter l'après-midi, en plus des 3 repas habituels).

Votre premier challenge va donc plutôt être de sauter un, et idéalement, deux de ces "micro-repas" pour arriver à 3 repas quotidiens. Ceci constitue tout simplement la première étape pour démarrer le jeûne : stabiliser 3 repas quotidiens.

Ne minimisez pas ce résultat. Ne vous dites pas que ça va trop lentement. Dites vous que si vous mangez 3 repas quotidiens au lieu de 5, vous avez déjà introduit des périodes de jeûne dans votre journée. Vous avez commencé à habituer votre corps pour la prochaine étape.

Et notre cerveau aime les habitudes, car elles lui coûtent beaucoup moins d'énergie que les changements. C'est pourquoi il est conseillé de faire des changements d'abord petits pour les ancrer et les transformer en habitudes : c'est exactement ce que vous allez faire en mangeant 3 fois par jour, si vous partiez de beaucoup plus loin !

2ème étape : sauter un repas, et seulement un repas (au début)

Vous voici maintenant avec vos 3 repas quotidiens stabilisés. Nous allons entrer dans le vif du sujet et organiser votre première journée de "jeûne court" : il suffit simplement de sauter un repas.

Vu comme cela, ça n'a pas l'air difficile ! Et à vrai dire, ça ne l'est pas vraiment. D'ailleurs ça vous est déjà arrivé :

  • quand vous vous êtes réveillée à la bourre et que vous avez sauté le petit-déjeuner
  • quand vous avez été occupée par une tâche très prenante et que vous avez sauté le déjeuner
  • quand vous vous sentiez crevée et avez eu la flemme de préparer un dîner
  • quand vous aviez trop mangé la veille ou les jours précédents et que vous vous sentiez patraque
  • quand vous aviez une infection, une angine, un gros rhume et que la dernière chose dont vous aviez envie était de manger
  • quand vous avez eu une grosse contrariété et l'estomac noué...

 

Bref, sauter un repas est une chose qui arrive naturellement, et commencer le jeûne, c'est simplement s'habituer à ce nouveau rythme.

Oui mais comment choisir le meilleur repas à supprimer ?

Pour cela, il convient de se poser la question à l'envers : quel est, en réalité, le repas le plus intéressant à conserver, quand vous démarrez un jeûne court ?

Le repas le plus avantageux à conserver

Quand vous démarrez un jeûne court et que votre objectif est d'atteindre une période de jeûne de 16h à 18h, et contrairement à ce qui est souvent indiqué, le repas le plus intéressant à conserver n'est pas le petit-déjeuner, mais le déjeuner.

Pourquoi ? Tout simplement parce que vous recherchez - en sautant un seul repas - à optimiser votre jeûne, c'est-à-dire à maximiser la durée sans alimentation. Pour cela vous avez un allié de poids qui est la nuit, ces 8 heures où vous jeûnez sans effort et sans même vous en apercevoir.

Le plus avantageux est donc d'allonger la période de jeûne nocturne en lui ajoutant :

  • une période de jeûne avant la nuit, c'est-à-dire l'après-midi et le soir,
  • ou bien une période de jeûne après la nuit, c'est-à-dire le matin.

C'est donc en conservant :

  • soit le petit-déjeuner + le déjeuner,
  • soit le déjeuner + le dîner.

que vous obtiendrez facilement une durée de jeûne de 16h ou 18h sans aucun problème

Quel repas supprimer ?

Puisque, en termes d'efficacité, le repas à supprimer est donc soit le petit-déjeuner, soit le dîner, le critère de choix réside dans vos goûts, votre organisation et vos habitudes.

Comme je vous l'ai indiqué dans un précédent article, le facteur d'acceptation personnelle est primordial dans votre succès.

Vous devez donc regarder  la valeur et la signification de ces 2 repas dans votre vie avec attention, avec objectivité et sans a-priori, et vous poser les questions suivantes :

  • Avez-vous faim quand vous vous levez le matin ? (souvent la réponse est non, et si c'est le cas, ce n'est pas un problème en soi)
  • Est-ce que le petit-déjeuner a une valeur affective et non seulement nutritionnelle : moment convivial, moment de plaisir ?
  • A-t-il une valeur symbolique : moment qui marque le passage entre le moment privé et le moment professionnel par exemple ?
  • Correspond-t-il a un moment de pause, de réflexion, de mise en route, etc... qui ont une importance pour vous ?

Et les mêmes questions sont à se poser concernant le dîner.

Ensuite vous pouvez utilement visualiser les conséquences, négatives, neutres ou positives, de la privation d'un de ces deux repas :

  • Si vous supprimez le petit-déjeuner ou le dîner, que ferez-vous du temps "gagné" ?
  • Est-ce que cela représentera une opportunité pour plus de repos, ou plus de temps pour vous ?
  • Est-ce que vous aurez néanmoins à préparer ce repas pour d'autres personnes ? rester avec eux pendant ce moment ?
  • Subirez-vous des remarques ou des reproches explicites ou implicites ?
  • Ou au contraire des encouragements ?

C'est en répondant le plus honnêtement possible à toutes ces questions que vous choisirez de supprimer l'un ou l'autre repas pour vous lancer.

Dernière astuce : testez, adaptez, testez, adaptez !

Une fois que vous avez choisi de supprimer le petit-déjeuner ou le dîner, commencez votre programme et tenez-y vous au moins 3 fois sur une période d'une semaine.

Faites un bilan au bout d'une semaine, et si nécessaire faites des tests.

Surtout, adaptez votre planning en fonction des situations.

Souvenez-vous : l'essentiel n'est pas de jeûner tous les jours, l'essentiel n'est pas non plus de jeûner selon un planning immuable. Non, l'essentiel est simplement de jeûner !

Par exemple, il est tout à fait possible d'alterner le repas supprimé en fonction des jours de semaine (de travail) et des jours de week-ends, qui ne se ressemblent pas.

Pensez à vous faire accompagner

Pour établir le plan de jeûne le plus adapté à votre situation personnelle, en alliant flexibilité et efficacité; et ensuite pour faire vivre et optimiser votre jeûne dans la durée, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel.

J'ai créé - spécialement pour cet objectif - le programme "Mon Hypno-Jeûne Minceur", sur 90 jours. Avec ce programme personnalisé, vous pourrez :

  • démarrer facilement,
  • progresser efficacement,
  • et devenir pleinement autonome et équipée pour toutes les situations.

En ajoutant à ce travail sur le jeûne des séances d'hypnose pour vous aider à retrouver et conserver un état psycho-émotionnel serein, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

Hqdefault

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.