CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?
CABINET INSPIRE
Et si vous deveniez vous-même ?

Qu'est-ce que le jeûne intermittent ?

Obésité / Surpoids

Cynthia, Ambassadrice Mentoring Minceur, interviewe le fondateur Jean-François Marynissen

L'interview

Cynthia : A partir de combien de temps peut-on parler de jeûne intermittent ?
JF Marynissen : Le jeûne intermittent est classiquement un jeûne de 16 heures, c'est celui dont on entend le plus parler aujourd'hui. 16 heures, pourquoi ? Parce que ça permet généralement de sauter le petit-déjeuner. Donc vous avez un dernier repas la veille au soir et vous prenez un repas au déjeuner, le lendemain midi. Ce qui veut dire que vous avez, à ce moment-là, 16 heures de repos digestif.
On parle beaucoup de ce jeûne de 16 heures parce que c'est le temps minimum qu'on va considérer pour commencer du jeûne.
Mais ce n'est pas le seul jeûne qui existe. Dans les jeûnes de type court, vous avez des jeûnes de 16 heures, de 18 heures, de 20 heures et de 23 heures. Si vous faites un jeûne de 23 heures par exemple, cela veut dire, en fait, que vous allez faire un seul repas sur un cycle de 24 heures. Donc le repos digestif, on va considérer que ça commence à partir de 16 heures, mais il y a différents types de jeûne qui existent.
Et c'est vrai que le jeûne de 16 heures est un jeûne "marketing" assez connu, parce qu'on en entend beaucoup parler.


Cynthia : oui, c'est devenu à la mode. Donc est-ce que c'est vraiment LE jeûne qu'il faut faire, est-ce que c'est utile, adapté à tout le monde ?
JF Marynissen : C'est comme toutes les formules marketing, à un moment donné on trouve quelque chose et on a l'impression que c'est la potion magique miracle. On vous dit, dans le jeûne, c'est le jeûne intermittent qui est le jeûne idéal. Mais d'abord, pour qui ? Pour quel profil ? Pour quel métabolisme ? Il y a des personnes pour lesquelles, par exemple, le jeûne de 16 heures n'apporte aucun résultat.
J'en fus d'ailleurs un exemple vivant. Lorsque j'ai commencé à jeûner, j'ai pratiqué le jeûne de 16 heures, et je l'ai pratiqué pendant 2 mois et demie, 10 semaines. Au bout des 10 semaines, je n'avais absolument aucun résultat que je recherchais. Je cherchais plus d'énergie, parce que j'avais souvent un coup de barre à 11 heures du matin à mes consultations. Je cherchais de l'énergie et je savais que le jeûne pouvait apporter de l'énergie. Au bout de 2 mois et demie, je n'avais trouvé aucune énergie. Donc ce n'était pas un jeûne qui était adapté pour moi.
Donc vous voyez, il faut se méfier des solutions miracles, des solutions toutes faites qui règlent absolument tout.
On sait qu'entre un jeûne de 16 heures, 18 heures, 20 heures et 23 heures, on aura des résultats différents. Parce que plus longtemps le jeûne va durer, plus longtemps je vais avoir des processus où je vais consommer des graisses notamment qui vont être transformées en énergie. Plus je vais avancer dans le jeûne, plus j'aurai de la détoxination. Et bien entendu, un jeûne de 16 heures ne va quasiment pas du tout détoxiner mon corps. Un jeûne de 23 heures, un peu plus.
Mais la question est : est-ce qu'un jeûne de 23 heures est implémentable dans ma vie de tous les jours ? Est-ce que tout le monde peut jeûner 23 heures ? Ce n'est pas certain.
C'est pourquoi, dans Mentoring Minceur, on va étudier cette question, on va proposer un questionnaire de profil physiologique, afin de connaître quels sont les jeûnes les plus adaptés, et ce n'est pas nécessairement des jeûnes de 16 heures, ça peut être des jeûnes de 16 heures, 18 heures, 20 heures, 23 heures, c'est à voir.
Et après, il y a une question de fréquence. Est-ce que je jeûne tous les jours ? Est-ce que je jeûne 3 fois par semaine ? Est-ce que je jeûne seulement le week-end ? Etc... Il y a toutes sortes de modes de fonctionnement.
J'accompagne aujourd'hui une personne qui, elle, ne fait qu'un seul repas par jour, mais c'est le brunch. Elle fait un brunch le matin à 10 heures. Pourquoi ? Parce que c'est le repas qu'elle préfère faire. Donc elle n'est pas sur un jeûne de 16 heures, elle n'est pas sur un jeûne où elle saute le petit-déjeuner, non, elle est sur un jeûne qui est de 23 heures, mais en consommant son repas le matin.
Donc vous voyez, c'est une question d'adaptation, et il faut vérifier cela et valider cela, et ne pas croire les raccourcis que l'on peut faire avec tel type de jeûne et tel type de jeûne miracle.
Il n'y a pas de jeûne miracle, il y a le ou les jeûnes qui vous conviennent et ceux-là vous amèneront le résultat dans la durée. Mais ça c'est valable pour tout ce qui est marketing en général.


Cynthia : Et je me suis demandé, moi par exemple, je ne mange pas le matin, et j'avais remarqué que bien souvent, quand je ne mange pas le matin, ça va très bien, je n'ai pas faim. Et s'il m'arrive de manger le matin, comme le week-end, et bien j'ai faim toute la journée. Est-ce que vous pourriez m'expliquer cela ?
JF Marynissen : En fait, ce que l'on sait c'est que, lorsqu'il y a une prise alimentaire, un repas, je vais naturellement avoir une montée de l'insuline. Parce que je dois métaboliser ce que j'ai mangé. Or, lorsque j'ai une montée d'insuline, plus mon insuline va monter haut, plus j'aurai faim après. Le repas crée la faim et la faim crée le repas. C'est un petit peu cette idée-là, pour faire un schéma très simple. Et on sait qu'il y a différentes hormones qui se libèrent chaque fois que l'insuline est montée assez haut, notamment la ghréline, qui sont des hormones qui vont créer cette sensation de faim.
Mais ce qui est sûr en tout cas, c'est que, plus je vais manger sucré, plus j'aurai envie de manger après. Ca c'est une évidence.
Donc c'est vrai que vous pouvez, en prenant un bon petit-déjeuner, par exemple le week-end, OK, je vais manger, je vais me faire plaisir, je vais prendre un jus d'orange, et du pain grillé avec de la confiture, donc mon insuline va monter car j'aurai mangé des aliments sucrés, fructose ou autre, et bien l'insuline va monter et créera cette sensation de faim quelques heures après.

La vidéo

Rejoindre Mentoring Minceur

Mentoring Minceur est un accompagnement individuel et exclusif sur 6 mois pour les femmes actives de plus de 40 ans qui veulent retrouver leur poids de forme durablement et naturellement tout en étant débarrassée des compulsions alimentaires.

Cliquez ici pour rejoindre Mentoring Minceur

Rejoindre le groupe privé Facebook Mentoring Minceur


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.